Vernissage : Visages

Rejoignez-nous pour le vernissage de Visages dans la Galerie du CCFM en présence de l’artiste Michel Saint Hilaire !

En cette ère technologique hautement urbanisée, tout semble instantané et éphémère. Nous avons tous une histoire et beaucoup d’entre nous veulent être entendus. VISAGES est une série de portraits et de peintures figuratives qui tisse des liens avec les gens qui gravitent autour de la communauté artistique franco-manitobaine.

 

Exposition : Visages

Dans VISAGES, Michel Saint Hilaire a expérimenté l’utilisation d’une variété d’approches techniques de la peinture.

Son approche ludique et variée pour créer ces oeuvres est surprenante et provocante. Les portraits sont en effet ancrés dans les techniques traditionnelles de représentation, alors que la création même de ces œuvre s’appuie tout aussi fortement sur l’utilisation du numérique.

Représentant les premières tentatives de l’artiste dans cette nouvelle combinaison de représentations, ces portraits révèlent une vision contemporaine de la condition humaine.

D’une part, ils décrivent des personnes et personnages connus dans la communauté de Michel et se réfèrent à certaines de ses inspirations artistiques. D’autre part, ils présentent une interface technologique que nous connaissons bien en cette ère de nouveaux médias : l’internet, les médias sociaux, la rapidité des interconnexions en photographie rendue possible par les téléphones intelligents. L’ajout de coups de pinceaux qui donnent ces aspects numérisés, brisés et désintégrés à son travail fait clairement référence à un nouveau type de visage, un visage reproduit numériquement et qui voit le jour à travers un paysage technologique en constante transformation. Plusieurs d’entre nous avons rencontré des gens, avons repris contact ou avons appris à connaître des gens par l’entremise de médias sociaux.

Ces oeuvres expérimentales révèlent que Michel Sait Hilaire est sans conteste un artiste innovateur.  Michel explique qu’ellesmettent en valeur le déclin, le changement perpétuel et une alteration éternelle alors que nous franchissons le passage du temps. Comme le dit Bouddha : « Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement ». C’est pourquoi je crois que ces portraits traitent d’abord de l’aspect vulnérable de la mémoire et des qualités du vieillissement. Si on comprend ces aspects de l’existence humaine, alors on peut clairement apprécier l’importance extraordinaire de la vie elle-même.

Un de ces VISAGES est celui de Vivian Maier, maître cachée de la photographie que Michel admire profondément. Michel trouve beaux et séduisants ses portraits des marginaux et du grotesque. Je crois que le travail de Michel s’inscrit dans une veine similaire : la numérisation et la décomposition dans les toiles de Michel sont en effet une façon d’explorer sa définition même de la beauté et de la séduction.

 

Biographie : Michel Saint Hilaire

Michel Saint Hilaire est un artiste autodidacte qui a commencé à travailler principalement avec le crayon de plomb.  Inscrit pendant deux ans au programme de diplôme en Beaux-Arts à l’Université du Manitoba, il commence alors à réaliser des oeuvres mixtes, mêlant sur une surface l’utilisation de la peinture et du dessin.

Bien connu pour les grandes murales qu’il a créées au cours des dernières années à travers la ville de Winnipeg, Michel a aussi eu des expositions solo et de groupe dans diverses villes et plusieurs galeries commerciales de l’Ouest canadien.  Sa plus récente exposition est en montre en ce moment à la galerie Elevation à Canmore, en Alberta.  Il a aussi présenté en solo l’exposition Horizon au centre d’artistes contemporain autogéré La Maison des Artistes visuels. L’exposition Visages est son deuxième projet solo dans la Galerie du Centre culturel franco-manitobain, après Transitions présentée en 2009.

Ses oeuvres font partie de collections variées, privées et collectives, incluant la Province du Manitoba, le Groupe Investors et Hydro Manitoba.

Récemment, Michel Saint Hilaire a été sélectionné par le Centre culturel franco-manitobain pour prendre part à un projet d’échange d’artistes avec le Centre Aberdeen à Moncton au Nouveau-Brunswick. Les deux artistes ont pu faire une résidence  dans l’autre province, et y être exposé. À Moncton, Michel a ainsi expérimenté sur le thème qui devait être celui de l’exposition du Centre culturel franco-manitobain, peignant sur place le visage de plusieurs personnalités de la communauté acadienne du Nouveau-Brunswick.

Au CCFM, son exposition Intitulée Visages donne à voir une variété de portraits placés aux côtés d’oeuvres figuratives.  Toutes les oeuvres sont de médium mixtes et sont basées sur des artistes bien connus de Winnipeg telles que Freya Olafson, Melanie Rocan et Dominique Rey.  Quelques visages de personnalités internationales sont aussi captés par l’artiste, tels que la photographe de Chicago Vivian Maier récemment reconnue pour la qualité de son travail..

 

Vernissage le jeudi 26 janvier dès 17 h
Exposition du 26 janvier au 24 mars 2017
Dans la Galerie du CCFM
Gratuit

Changements climatiques

changements climatiques

Artiste : Mathieu Gotti
Vernissage le jeudi 24 novembre dès 17 h

Du 24 novembre au 20 janvier 2017
Dans la Galerie du CCFM

 

Description du projet

Changements climatiques s’appuie sur l’expertise développée avec le projet Fonderie polaire, réalisé en 2015 lors d’une résidence au centre Vrille art actuel, à La Pocatière, et Fragment d’histoire, projet de recherche réalisé au printemps 2015 grâce à une bourse de création et de production du programme Première Ovation. Grâce à ces deux projets, la démarche de l’artiste a grandement évolué. Il possède à présent son propre atelier. Il peut donc se consacrer pleinement à sa recherche et à la création de ses œuvres.

La sculpture comme une action publique et populaire.

Changements climatiques prend la forme d’une série d’animaux interagissant avec des éléments propres à l’univers humain, le tout sculpté en bois.

Ce projet peut se percevoir sous plusieurs points : l’aspect visuel du bestiaire réfère à l’enfance, aux contes et aux fables. Dans ce nouveau corpus, les animaux se métamorphosent, et ils ont parfois recours à des objets manufacturés, pour compenser la perte de leur environnement causée par l’activité industrielle. La sculpture est perçue comme un fragment de vécu. Le spectateur possède une mémoire subjective ou encore une capacité à interpréter, selon son expérience passée, les images du présent. L’objet, au-delà de son usage immédiat, devient, au travers du temps, un véhicule de mémoire. Ainsi, avec un fragment d’une histoire où l’intérêt est porté sur l’objet du quotidien, le travail de l’artiste se porte maintenant sur un bestiaire fabuleux. Les animaux sont ancrés dans notre imaginaire parce qu’ils réfèrent à notre enfance, par l’univers du conte et des fables. Mais, ils sont aussi des symboles de notre modernité, comme le rat de laboratoire, et peuvent aussi devenir par culture des archétypes, comme le renard ou le loup. Ces animaux ont un pouvoir subjectif, mais dans ce projet, ils sont avant tout accessibles et ludiques par leurs couleurs ou leurs aspects conviviaux.

Pour ajouter à cet aspect populaire, toutes les étapes du projet sont documentées par des vidéos et des photographies diffusées via Facebook et son compte Instagram @mathieu_gotti.

 

Démarche artistique, résumé de la philosophie sous-jacente

Mes projets interrogent la mémoire territoriale et sociale. Alors, ma pratique est principalement motivée par une recherche contextuelle, dans le but de créer un lien entre l’œuvre, le lieu et le public. Ces trois éléments rassemblés conduisent le spectateur à vivre une expérience sculpturale poétique, l’amenant à se questionner sur l’instantanéité et la durée. Mes sculptures ont un impact social et naturel par les couleurs, les formes ou encore les contextes qu’elles intègrent.

Ma recherche artistique porte sur la notion de mémoire humaine comme empreinte naturelle. Je la considère également sous son aspect dualistique, à la fois sélectif et destructif, car nous sélectionnons les données que nous mémorisons, et, avec le temps, nous oublions certains détails consciemment ou inconsciemment.

Mes projets sont toujours faits à la main par des méthodes à la fois traditionnelles et expérimentales. Ils sont liés à une volonté de réappropriation des procédés de fabrication. L’aspect instinctif du patenteux et son savoir-faire autoproclamé sont un point de départ dans ma pratique. Les matériaux utilisés et leurs transformations créent un aspect unique. Réaliser des sculptures par taille directe, en bois au XXIe siècle, permet de créer un contraste avec notre époque. Ma recherche formelle s’articule autour de l’opposition entre la facture ancienne et la finition industrielle. Les matériaux rustiques ou de seconde main, sculptés ou assemblés par des méthodes traditionnelles possèdent une aptitude à créer un lien avec le spectateur. Ils appellent donc à la mémoire subjective, créant parfois un sentiment de nostalgie. Par opposition, les surfaces au fini industriel, peintes et monochromes, sont propres à l’univers technique et les œuvres sont alors contemporaines.

Mes propositions sont le plus souvent pensées et réalisées pour répondre au contexte des lieux que ce soit à l’échelle sculpturale ou architecturale. Elles sont bien souvent conçues pour leur aspect convivial et accessible pour le plus grand nombre.

Biographie

 Originaire de France, Mathieu Gotti a étudié en Art Visuel à l’École des Beaux-arts de Saint-Étienne. Cette formation est suivie d’une pratique en Europe ponctuée de projets de sculpture in-situ et d’expérimentations en vidéo et photo. En 2006, il décide de venir vivre au Québec. Il entreprend alors des études en métier d’art, spécialité sculpture. Il est diplômé en 2009.

Après ces études, il poursuit une pratique en sculpture. Adepte des projets collectifs, il participe à la fondation de nombreux regroupements d’artistes ; le collectif à gogo (2008 à 2010), le collectif M et M (2010 à 2015), le collectif 3M (2012 à 2015). Ces projets en équipe lui permettent de rencontrer un public très large et de développer un intérêt pour l’interactivité et la médiation culturelle. Ils lui permettent aussi de renouer avec la vidéo et la photographie. En parallèle, Mathieu Gotti réalise en solo des projets en sculpture. Il a pu s’illustrer lors de ces projets : le Zoo du petit Champlain en 2010, Compression Boréal en 2010, Compressions et mémoires en 2012. Sa pratique est récompensée par le prix millionnaire en folie en 2013, programme de soutien à la production remis par l’Œil de Poisson, Centre de diffusion et de production en art actuel au Québec.

bande logo changements climatiques

Coup de coeur francophone : Antoine Lachance et Philippe Brach

Antoine Lachance et Philippe Brach – Une soirée de double calamité !

 

Antoine Lachance est fin prêt à dévoiler son tout premier album Cimetière d’avions. Entre les éclatements de sa Pop-Épique et les moments intenses où il met le feu aux poudres avec sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète exprime son cri du coeur des dernières années.

Philippe Brach vient du Saguenay. Certains persisteront à reconnaitre dans ses chansons le fameux « son du lac ». À vous de voir. Chose certaine, ça a de la mélodie, de l’irrévérence, c’est brut et ça vous sort d’une zone de confort. Les compromis? Très peu pour Brach.

Ne manquez pas ces deux véritables bêtes de scène en spectacle au CCFM !

Le jeudi 1er décembre à 20 h
Billets : 18 $ étudiant, 25 $ adulte
Billets au CCFM, au 204.233.8972 et au 340provencher.com/boutique
S
alle Antoine-Gaborieau

Coup de coeur francophone : Claude Bellefeuille et Antoine Chance

Claude Bellefeuille en 1ère partie d’Antoine Chance – Vous avez bien de la chance !

Claude Bellefeuille est auteur, compositeur, interprète de Winnipeg. Il vous embarque dans son univers musical avec joie et convivialité. Claude s’est prêté à différents styles depuis son aventure musicale. Aujourd’hui, nourri de ses expériences, il vous invite à découvrir ses compositions originales en français.

La sensation belge Antoine Chance a frappé un grand coup avec la sortie de son album Fou, en 2013. Réalisé par le reconnu Renaud Letang, ce disque pop aux mélodies accrocheuses a fait beaucoup de bruit l’autre côté de l’Atlantique, au point où le chanteur-guitariste de 32 ans a été nommé l’artiste de l’année 2015 lors des prix Octaves (l’équivalent de nos JUNOS), dans son pays natal.

Le jeudi 17 novembre à 20 h
Billets : Jusqu’au 30 septembre : 15 $ étudiant, 20 $ adulte
Après le 30 septembre : 18 $ étudiant, 25 $ adulte
Billets au CCFM, au 204.233.8972 et au 340provencher.com/boutique
S
alle Antoine-Gaborieau
Confirmez votre présence sur Facebook 

Coup de coeur francophone : Alexis Normand et Ariane Mahrÿke Lemire

ALEXIS NORMAND ET ARIANE MAHRŸKE LEMIRE – ELLES NE SONT PAS DES COWGIRLS !

Venez découvrir deux albums tout shiny tout neufs. Ceci n’est pas un Western ordinaire. La Saskatchewan et l’Alberta se rencontrent pour dévoiler leurs aurores boréales. Deux artistes qui ont fait beaucoup de chemin, accompagnées de deux musiciens polyvalents, vous chanteront leurs albums à tour de rôle. Sortez de vos foyers, de vos corrals, de vos saloons, et venez voir deux spectacles pour le coût d’un – un two step comme vous ne l’avez jamais vu! Plus Chat Botté que bottes decowboy. Alexis Normand et Ariane Mahryke Lemire vous offrent un double plateau tout à fait révélateur. Deux grandes voix de l’Ouest, un croisement de deux univers, qui retrouvent un centre de gravité commun.

Le jeudi 27 octobre à 20 h
Billets : Jusqu’au 30 septembre : 15 $ étudiant, 20 $ adulte
Après le 30 septembre : 18 $ étudiant, 25 $ adulte
Billets au CCFM, au 204.233.8972 et au 340provencher.com/boutique
S
alle Antoine-Gaborieau
Confirmez votre présence sur Facebook 

 

bande TOUT les logos

Spectacle d’ouverture Cinémental 2016 : Daran – Le monde perdu

Le CCFM en collaboration avec Cinémental présentent Daran – Le monde perdu au spectacle d’ouverture de Cinémental 2016 !

 

Le festival de films francophones du Manitoba fête son 25e anniversaire cette année et Daran donne le coup d’envoi ! Dans ce spectacle unique, Daran présente l’univers poétique de son album Le monde perdu en mêlant sur scène vidéos, dessins et musique ! Émerveillement garanti !

Daran est un chanteur et compositeur français né en Italie qui habite au Québec. La musique de Daran vient du blues et surtout du rock. Elle se distingue par le jeu élégant des deux guitares, l’une acoustique, l’autre électrique.

Le monde perdu est incontestablement l’album le plus accompli et le plus personnel de la carrière de Daran. Celui qu’il voulait faire depuis 15 ans. « Les maisons de disques ont toujours été frileuses avec un projet comme celui là, mais comme aujourd’hui je n’ai plus vraiment à rendre de comptes sur mes choix artistiques, je l’ai fait. Un album tout seul, entièrement acoustique, guitare, voix et harmonica ». Un album dans la plus pure tradition du folk Nord-Américain, sur des textes de Miossec, Pierre-Yves Lebert et Moran.

Cinémental est au CCFM du 12 au 16 octobre. Voir cinémental.com pour la gamme complète du festival.

 

Présenté par le CCFM en collaboration avec Cinémental
Le vendredi 14 octobre à 20 h
Salle Pauline-Boutal
Billets : 15 $ étudiant / 20 $ adulte 
Billets disponibles au CCFM et au 340provencher.com/boutique

cinemental1

Fête de la culture + Nuit Blanche au CCFM

Lapincyclope : Visitez l’exposition interactif !

Des animateurs vous guideront avec vos enfants à travers cette exposition interactive. Vidéo, livre géant, œuvres multipliant les illusions d’optique, tout cela enrobé par l’histoire touchante du lapincyclope et de son ami le ver de terre. Bricolage & plaisir seront au rendez-vous!

Le 1er octobre de 10 h à 13 h et le 2 octobre de 13 h à 15 h
La Galerie du CCFM

Gratuit !
En français et en anglais
Confirmez votre présence sur Facebook 

 

Soirée cinéma: L’hermine

Prenez un pop-corn et profitez de cette projection gratuite de L’hermine ! Dans ce drame policier, un juge retrouve la femme dont il est amoureux, alors qu’elle est membre du jury dans un procès qu’il préside. Présenté à la Mostra de Venise, le film a valu à Fabrice Lucchini la Coupe Volpi pour la meilleure interprétation masculine. Au festival de Cannes, Sidse Babett Knudsen a remporté le César de la meilleure actrice dans un second rôle. Les films en français savent encore séduire, émouvoir, interpeler, faire rire et faire rêver! Le CCFM s’associe à Cinémental pour la présentation de cet excellent film… et vous invite à ne pas manquer le festival qui débutera au CCFM le 12 octobre!

Le samedi 1er octobre à 21 h
G
enre: Comédie dramatique
Salle Pauline-Boutal

Gratuit !
Avec sous-titres en anglais
Confirmez votre présence sur Facebook 

 

Freeze Frame – Cinéma pour enfants

Freeze Frame en partenariat avec le CCFM et l’Alliance Française du Manitoba, présente “Les 4 saisons de Léon” une série de dessins animés pour enfants, réalisée par Pierre-Luc Granjon and Pascal Le Nôtre.
Freeze Frame est le centre d’arts médiatiques pour les jeunes au Manitoba. Le centre organise des ateliers de production vidéos et d’animation dans les écoles ainsi que le fameux Festival international de films pour enfants de tous âges, qui a lieu chaque printemps.

Le samedi 1er octobre à 19 h
G
enre: film pour enfants
Salle Pauline-Boutal

Gratuit !

 

logo_header_@2X   NuitBlanch-SmHorz-386x100   cinemental1

Lapincyclope

LAPINCYCLOPE

Vernissage le vendredi 19 août à 9 h 30
Artiste : Jonathan Plante avec l’appui de VOX

Du 19 août au 6 octobre 2016
Dans la Galerie du CCFM

 

Lapincyclope

Lapincyclope est différent. Il n’a qu’un oeil et il voudrait bien sauter dans son terrier sans se casser les dents… Il fait la rencontre d’un ver, qui n’a pas d’yeux, mais qui sait naviguer dans les trous ! Ensemble, ils découvriront le pouvoir de l’imagination et le fonctionnement de la vision : un peu avec les yeux, beaucoup avec le cerveau, toujours avec le cœur.

Dans un univers ludique et à travers l’histoire d’un sympathique lapin, Jonathan Plante invite les jeunes et les moins jeunes à (re)découvrir les mystères de la perception visuelle sous diverses formes. L’artiste propose une vidéo d’animation, des oeuvres picturales originales, un livre didactique géant et des anamorphoses qui sauront stimuler l’imagination des petits et des grands.

Ces expériences esthétiques interactives et inusitées permettent notamment d’aborder l’abstraction, l’histoire de l’art et les illusions d’optique. Par l’intermédiaire des oeuvres, les enfants sont invités à découvrir le fonctionnement de la vision et son rôle dans les arts, ainsi qu’à développer leur imagination. Enfin, un livre jeunesse réalisé dans le prolongement de l’exposition permettra de revisiter l’histoire de Lapincyclope au fil des années à venir.

Lapincyclope est une exposition conçue et réalisée par VOX, centre de l’image contemporaine, et présentée par le Centre culturel franco-manitobain. L’exposition et le livre qui l’accompagne ont bénéficié du soutien financier du ministère de la Culture et des Communications du Québec et de la Ville de Montréal dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal, ainsi que de l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec. La publication a également été réalisée en partenariat avec les éditions du passage.

Biographie : Jonathan Plante

Jonathan Plante (né en 1976) vit et travaille à Montréal, où il a obtenu un baccalauréat en études interdisciplinaires de l’Université Concordia. Il oeuvre principalement dans le champ de l’installation multidisciplinaire et étudie la question de la présence par l’exploration des différents états de l’image pendant le passage entre l’oeuvre et sa documentation. En 2008, il s’illustre sur la scène montréalaise lors de la première Triennale québécoise organisée par le Musée d’art contemporain de Montréal. Il présente les expositions Palindrome au Musée d’art contemporain des Laurentides

en 2010 et Parallaxe à la Galerie Division en 2011. En 2012, il participe au Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul. L’artiste présente Lapincyclope pour la première fois en 2013 à VOX, centre de l’image contemporaine, puis au Musée d’art de Joliette. En 2014, la Galerie Hugues Charbonneau lui consacre une exposition individuelle. Ses oeuvres font partie de collections privées et publiques.

 

VOX

Fondé en 1985, VOX a pour mission de soutenir la recherche et la diffusion en permettant à des artistes, à des commissaires d’exposition et à d’autres chercheurs de contribuer à l’expérimentation artistique, à la réflexion et au développement de discours critiques sur les pratiques de l’image et de son exposition de 1960 à aujourd’hui.

 

Son activité principale est l’exposition, généralement complétée par des publications, des espaces documentaires, des projections de films, des conférences et des projets Web. Les expositions et autres événements artistiques que le centre réalise reposent sur un travail à long terme avec les artistes et sont souvent conçus comme des projets collectifs qui encouragent les discussions et les débats sur l’art et la société contemporaine ainsi que les rencontres avec des publics diversifiés. www.centrevox.ca

 

bande logo Lapincyclope

 

Le Pavillon canadien-français

Le Pavillon canadien-français : Contes et Légendes

 

Faisons place pour la danse, sautillons au son des violons et que la fête commence! Le Pavillon canadien-français dévoile les traditions populaires et les légendes ancrées dans les racines culturelles et l’inconscient collectif. Cette année, retrouvez les meilleurs contes et légendes en parcourant le pays à bord de notre train.

 

Avec des prestations par l’Ensemble folklorique de la Rivière-Rouge, nos musiciens sur scène, une belle exposition culturelle, et de la délicieuse bouffe canadienne-française !

 

Du 31 juillet au 6 août 2016
Spectacles à 18 h 45, 20 h 15 et 21 h 45
Salle Jean-Paul-Aubry
Centre culturel franco-manitobain, 340, boul. Provencher

Entrée 6 $ à la porte
Confirmez votre présence sur Facebook
Folklorama 2016

Venez célébrer le 30e anniversaire du Mârdi jazz!

Vous êtes invité à célébrer le 30e anniversaire du Mârdi jazz !

 

Depuis 1985, tous les mardis, de septembre à juin, nous accueillons des grands noms du jazz de Winnipeg et du monde, ce qui en fait une des plus anciennes traditions de jazz à Winnipeg !

 

Rejoignez-nous le mardi 28 juin à 20 h pour une célébration spéciale sur la terrasse du CCFM ! (Dans la salle antoine-gaborieau en cas de pluie)

 

Avec artistes invités et gâteau. Au plaisir de vous y voir en grand nombre !

 

Confirmez votre présence sur Facebook

 

Affiche 30e

 

MAC-logo2011-RGB-horz  wordmark-col