Des spectacles endiablés pour célébrer la francophonie!

 Jour de la francophonie, Mois de la francophonie, Rendez-vous de la francophonie : quel que soit votre raison de célébrer, le Centre culturel franco-manitobain vous invite à le faire en mars en y mettant de la musique, du cirque, du rire et du multiculturalisme!

Du 16 au 19 mars, le CCFM vous offre des rendez-vous culturels qui sauront séduire toute la famille :

– Le 16 mars : sous son titre un peu sérieux, le spectacle de cirque La grande étude cache beaucoup de plaisir, d’acrobaties, de clowneries et de percussions ! Les 5 gars et fille de ce spectacle de cirque déjanté seront sur la scène de la salle Pauline-Boutal le 16 mars, et on pourra en retrouver quelques-uns le 17 dans un match d’improvisation musicale avec les membres de la LIM. Amateurs de soirées divertissantes qui sortent de l’ordinaire, soyez avertis!

-Le 18 mars, ne manquez pas le Gala Juste pour rire des Rendez-vous de la francophonie canadienne, que le CCFM vous présente pour la 5e année consécutive. Animé par le sympathique Eddy King, le Gala vous permettra de voir Emmanuel Bilodeau, qui est aussi avec Mariette Mulaire un des deux porte-parole des Rendez-vous de la francophonie. Venez découvrir ce sympathique Québécois, comédien devenu humoriste, qui a des racines bien manitobaines! Sur scène, vous verrez aussi l’Acadien Luc Leblanc, les Manitobains Martin Bruyère et Micheline Marchildon, ainsi que les humoristes Daniel Pinet du Québec et Thomas Wiesel de la Suisse.

-Le 19 mars, découvrez l’artiste sénégalais Oumar Ndiaye dans un spectacle rempli de couleurs et de rythmes africains. Le CCFM est fier de s’associer à l’Association sénégalaise du Manitoba pour la présentation de ce spectacle qui met en valeur la diversité de la francophonie manitobaine contemporaine.

 Tous les détails de ces spectacles et des autres événements du CCFM sont disponibles dans la nouvelle brochure Programmation février à août 2017 disponible au CCFM et dans d’autres sites de Saint-Boniface. Ne manquez pas : la soirée d’impro bilingue Lost in translation/Perdu en quoi? le 7 avril prochain, la soirée Projet Spoken Word Project organisée avec l’Alliance française le 13 avril, la Journée du film canadien organisée le 19 avril dans le cadre de Canada 150, ainsi que les spectacles scolaires, soirées cinéma et les soirées Mârdi Jazz. Quels que soient vos choix, sirotez un café, profitez du restaurant, visitez la Galerie d’art et prenez part aux activités du Centre culturel, que vous pouvez découvrir dès à présent dans notre brochure.Les billets des spectacles du Gala Juste pour rire sont disponibles en prévente jusqu’au 28 février (faites des économies!) et au prix régulier par la suite. Composez le 1.204.233.8972 ou procurez-vous vos billets en ligne au 340provencher.com.

Vernissage : Visages

Rejoignez-nous pour le vernissage de Visages dans la Galerie du CCFM en présence de l’artiste Michel Saint Hilaire !

En cette ère technologique hautement urbanisée, tout semble instantané et éphémère. Nous avons tous une histoire et beaucoup d’entre nous veulent être entendus. VISAGES est une série de portraits et de peintures figuratives qui tisse des liens avec les gens qui gravitent autour de la communauté artistique franco-manitobaine.

 

Exposition : Visages

Dans VISAGES, Michel Saint Hilaire a expérimenté l’utilisation d’une variété d’approches techniques de la peinture.

Son approche ludique et variée pour créer ces oeuvres est surprenante et provocante. Les portraits sont en effet ancrés dans les techniques traditionnelles de représentation, alors que la création même de ces œuvre s’appuie tout aussi fortement sur l’utilisation du numérique.

Représentant les premières tentatives de l’artiste dans cette nouvelle combinaison de représentations, ces portraits révèlent une vision contemporaine de la condition humaine.

D’une part, ils décrivent des personnes et personnages connus dans la communauté de Michel et se réfèrent à certaines de ses inspirations artistiques. D’autre part, ils présentent une interface technologique que nous connaissons bien en cette ère de nouveaux médias : l’internet, les médias sociaux, la rapidité des interconnexions en photographie rendue possible par les téléphones intelligents. L’ajout de coups de pinceaux qui donnent ces aspects numérisés, brisés et désintégrés à son travail fait clairement référence à un nouveau type de visage, un visage reproduit numériquement et qui voit le jour à travers un paysage technologique en constante transformation. Plusieurs d’entre nous avons rencontré des gens, avons repris contact ou avons appris à connaître des gens par l’entremise de médias sociaux.

Ces oeuvres expérimentales révèlent que Michel Sait Hilaire est sans conteste un artiste innovateur.  Michel explique qu’ellesmettent en valeur le déclin, le changement perpétuel et une alteration éternelle alors que nous franchissons le passage du temps. Comme le dit Bouddha : « Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement ». C’est pourquoi je crois que ces portraits traitent d’abord de l’aspect vulnérable de la mémoire et des qualités du vieillissement. Si on comprend ces aspects de l’existence humaine, alors on peut clairement apprécier l’importance extraordinaire de la vie elle-même.

Un de ces VISAGES est celui de Vivian Maier, maître cachée de la photographie que Michel admire profondément. Michel trouve beaux et séduisants ses portraits des marginaux et du grotesque. Je crois que le travail de Michel s’inscrit dans une veine similaire : la numérisation et la décomposition dans les toiles de Michel sont en effet une façon d’explorer sa définition même de la beauté et de la séduction.

 

Biographie : Michel Saint Hilaire

Michel Saint Hilaire est un artiste autodidacte qui a commencé à travailler principalement avec le crayon de plomb.  Inscrit pendant deux ans au programme de diplôme en Beaux-Arts à l’Université du Manitoba, il commence alors à réaliser des oeuvres mixtes, mêlant sur une surface l’utilisation de la peinture et du dessin.

Bien connu pour les grandes murales qu’il a créées au cours des dernières années à travers la ville de Winnipeg, Michel a aussi eu des expositions solo et de groupe dans diverses villes et plusieurs galeries commerciales de l’Ouest canadien.  Sa plus récente exposition est en montre en ce moment à la galerie Elevation à Canmore, en Alberta.  Il a aussi présenté en solo l’exposition Horizon au centre d’artistes contemporain autogéré La Maison des Artistes visuels. L’exposition Visages est son deuxième projet solo dans la Galerie du Centre culturel franco-manitobain, après Transitions présentée en 2009.

Ses oeuvres font partie de collections variées, privées et collectives, incluant la Province du Manitoba, le Groupe Investors et Hydro Manitoba.

Récemment, Michel Saint Hilaire a été sélectionné par le Centre culturel franco-manitobain pour prendre part à un projet d’échange d’artistes avec le Centre Aberdeen à Moncton au Nouveau-Brunswick. Les deux artistes ont pu faire une résidence  dans l’autre province, et y être exposé. À Moncton, Michel a ainsi expérimenté sur le thème qui devait être celui de l’exposition du Centre culturel franco-manitobain, peignant sur place le visage de plusieurs personnalités de la communauté acadienne du Nouveau-Brunswick.

Au CCFM, son exposition Intitulée Visages donne à voir une variété de portraits placés aux côtés d’oeuvres figuratives.  Toutes les oeuvres sont de médium mixtes et sont basées sur des artistes bien connus de Winnipeg telles que Freya Olafson, Melanie Rocan et Dominique Rey.  Quelques visages de personnalités internationales sont aussi captés par l’artiste, tels que la photographe de Chicago Vivian Maier récemment reconnue pour la qualité de son travail..

 

Vernissage le jeudi 26 janvier dès 17 h
Exposition du 26 janvier au 24 mars 2017
Dans la Galerie du CCFM
Gratuit

Offre d’emploi : coordination des communications

Le Centre culturel franco-manitobain est à la recherche de candidatures pour combler le poste de : Coordination des communications

 

Le ou la coordonnateur/trice des communications du CCFM joue un rôle central pour faire connaître les activités du Centre et celles qui se déroulent sur le site du 340 Provencher. Elle travaille en étroite collaboration avec l’ensemble du personnel; elle a des compétences variées dans le domaine des communications (marketing, communication, production graphique, rédaction) et aime travailler dans un environnement où les activités artistiques et communautaire sont diversifiées et nombreuses, à l’intérieur d’une petite équipe.

 

Ses responsabilités peuvent comprendre les items suivants :

  • Rédaction, coordination, traduction lorsque nécessaire, mise en pages de documents corporatifs tels que rapport annuel, communiqués de presse, site Web et tout autre document public émis par le CCFM;
  • Création, rédaction et diffusion du matériel publicitaire pour l’ensemble des activités de l’organisme;
  • Organisation des stratégies de communication, marketing, promotion du CCFM et de ses activités, y compris la tenue de conférences de presse, l’animation des médias sociaux, la production de matériel publicitaire, la recherche de commandites;

 

Compétences et habiletés recherchées :

  • Connaissance des logiciels pertinents à la création de matériel graphique et l’alimentation du site web (InDesign, photoshop, Worpdress, etc.).
  • Bonne connaissance du français et de l’anglais à l’écrit et à l’oral
  • Connaissance de la communauté francophone

 

Les candidatures sont acceptées jusqu’au 18 janvier 2017 et peuvent être déposées (lettre de motivation et curriculum vitae) par courriel à : [email protected].

Nos moments préférés de 2016 au CCFM

2016 a été une année passionnante pour le CCFM avec des nouveaux projets, des performances étonnantes et plein de moments marquants. Le CCFM a ainsi mis sur pied un projet de formation de commissaire d’expositions auquel bénéficie aussi la Maison des artistes visuels; le Mârdi jazz a célébré son 30e anniversaire; la Galerie a accueilli pour la première fois une exposition d’art conçue pour les enfants; le Gala Juste pour rire a été précédé par un ‘mini-Gala’ consacré à de jeunes humoristes de chez nous; la Coupe Canot a été disputée dans une salle Pauline-Boutal pleine à craquer; et on en passe!

 

Comme l’année tire à sa fin, les membres du personnel du CCFM ont pris un moment pour réfléchir à leurs moments préférés de 2016 au CCFM :

 

160305_qd7xr_etincelant_8S’il faut choisir un projet : le projet Etincelant, parce qu’il met en valeur le travail de jeunes artistes et a donné au Conseil jeunesse provincial, à la Maison des artistes et au CCFM l’occasion de mettre sur pied un beau partenariat qui laisse un legs permanent en faveur des arts et des jeunes! Et aussi les matches de la Ligue d’impro, les activités en danse, le Pavillon canadien-français : toutes ces activités faites par des gens d’ici pour des gens d’ici et qui mettent en lumière le talent de chez nous et la générosité de nos bénévoles! Merci merci merci à tous les artistes et au public qui assistent aux événements!
– Sylviane Lanthier, directrice générale

 

Tous les jours apportent quelque chose de différent; de voir la variété des évènements qu’ils soient organisés par le Centre ou par d’autres organismes, et de voir nos clients contents et heureux de planifier leurs prochains évènements avec nous est très satisfaisant!  C’est un grand plaisir de travailler avec une équipe qui a toujours le cœur au CCFM!  Bien hâte de voir ce que 2017 nous réserve!
– Anita Pantel-Wiebe, coordonnatrice du service à la clientèle

 

C’est de voir et d’entendre tous ces bambins emmitouflés se rendre au Village du Père Noël , chamboulés d’être en dehors de leur garderie où leur école et excités après un tellement long voyage pour rencontrer l’unique Père Noël (celui qui parle en français)!
– Céline Gotsiridze, adjointe exécutive

 

1Impossible de penser à la programmation de 2016 sans revivre l’invasion de lapins lors l’exposition Lapincyclope. Le CCFM est très fier d’avoir été parmi les premiers au Manitoba à présenter une exposition conçue spécialement pour les enfants. C’était plus qu’amusant de voir l’émerveillement des enfants et des grands pendant qu’ils exploraient la Galerie et interagissaient avec les œuvres. 
– Hélène Molin-Gautron, coordonnatrice de la programmation artistique

 

Pour moi, le point culminant de l’année a été le lancement de notre nouveau site Web au mois de mars! Il est maintenant plus facile de naviguer sur le site et de le mettre à jour, ce qui facilite la vie pour notre public (et pour moi)!
– Marianne Champagne, coordonnatrice des communications

 

Mes moments préférés, parmi tant d’autres,  sont surtout la présence des enfants dans nos locaux lors des événements tels que le Village du Père Noël, le Festival théâtre jeunesse, le Festival de films Freeze Frame,  les Orff Days de la Division scolaire Louis-Riel, les spectacles de Cirque du Centre Scolaire Léo-Rémillard, etc. En effet, pour moi, ce sont des moments de plaisir et de joie qui mettent  de l’ambiance dans le CCFM et montrent également que nous sommes dans un centre à vocation culturelle.
– Lassana Traoré, adjoint à la coordonnatrice du service à la clientèle

 

Toute l’équipe du CCFM vous souhaite de joyeuses Fêtes et une bonne année 2017 !

Veuillez noter que les bureaux administratifs du CCFM seront fermés à partir de midi le vendredi 23 décembre ainsi que les 26, 27 décembre et 2 janvier. Le Centre sera fermé au public dès 16 h le 24 décembre, toute la journée le 25 décembre et dès 22 h le 31 décembre.

 

Appel aux artistes en arts visuels

 La Galerie du Centre culturel franco-manitobain

Appel aux artistes en arts visuels

 

Le Centre culturel franco-manitobain vous invite à soumettre une proposition d’exposition en arts visuels pour la période de programmation allant de juin 2017 à septembre 2018.

 

À noter : L’utilisation du masculin a pour but d’alléger le texte et désigne à la fois les hommes et les femmes sans discrimination.

 

Le Centre culturel franco-manitobain (CCFM) abrite une galerie d’art depuis sa construction en 1974. Celle-ci occupe 1 550 pieds carrés au rez-de-chaussée de l’édifice, au cœur du lieu public. Au cours des années, la Galerie du CCFM a présenté plusieurs expositions importantes pour initier la communauté francophone du Manitoba aux arts visuels. Le Centre culturel franco-manitobain est présentement à la recherche de soumissions pour des expositions en arts visuels, pour la période de programmation allant de juin 2017 à septembre 2018. Tout artiste professionnel ayant terminé sa formation de base, ayant pratiqué son art pendant au moins un an depuis la fin de ses études, et ayant à son actif un corps d’œuvres pour exposition est invité à déposer sa soumission pour une exposition dans la Galerie.

 

Les soumissions doivent obligatoirement inclure :

  • Formulaire d’identification 2017-2018 dûment complété
  • une lettre d’intention (indiquez clairement le nom du projet proposé et son contexte de présentation);
  • une description détaillée du projet qui sera présenté;
  • le Matériel d’appui et le Formulaire Liste des Oeuvres dûment rempli
  • un résumé de la philosophie sous-jacente à votre œuvre;
  • un curriculum vitae comprenant une liste des expositions et l’expérience pertinente;
  • une courte biographie à jour;
  • 10 à 20 photographies numériques sur CD d’œuvres récentes (seuls les formats numériques seront acceptés);
  • les besoins techniques du projet proposé;
  • une enveloppe affranchie pour le retour des documents (si désiré);
  • un dossier de presse (facultatif).

 

Processus 

Les artistes professionnels sont sélectionnés par un jury selon le mérite artistique, tout en respectant le mandat du CCFM, qui est de promouvoir et de parrainer à l’intention de l’ensemble de la population du Manitoba des activités culturelles et artistiques se déroulant en français.

Le CCFM assume la responsabilité des coûts de base pour la publicité et le vernissage des expositions. Les œuvres doivent être encadrées/présentées de façon professionnelle.

 

Conditions

Merci de proposer une exposition tenant compte de l’effet qu’auraient le nombre et la taille de vos œuvres dans l’espace de la Galerie compte tenu de sa superficie et de son aménagement particulier (voir les Plans de la Galerie du CCFM). Les expositions individuelles ou collectives sont acceptées.

Seuls les dossiers complets seront soumis au jury. La présentation de l’exposition est sujette à l’octroi des fonds nécessaires. Votre proposition d’exposition peut être déposée au programme de subvention de Conseils des Arts ou tout autre programme de subvention. La Galerie du Centre culturel franco-manitobain respecte les cachets d’artistes recommandés par CARFAC.

 

Date d’échéance : Le lundi 23 janvier 2017

Les demandes soumises par télécopieur ou courrier électronique ne seront pas acceptées.

 

S’il vous plaît, faire parvenir vos soumissions et adresser toutes questions à :

Hélène Molin-Gautron, coordonnatrice de la programmation
Centre culturel franco-manitobain
340, boulevard Provencher, Saint-Boniface (MB) R2H 0G7
Téléphone : (204) 233-8972 poste 434
Courriel : [email protected]

Changements climatiques

changements climatiques

Artiste : Mathieu Gotti
Vernissage le jeudi 24 novembre dès 17 h

Du 24 novembre au 20 janvier 2017
Dans la Galerie du CCFM

 

Description du projet

Changements climatiques s’appuie sur l’expertise développée avec le projet Fonderie polaire, réalisé en 2015 lors d’une résidence au centre Vrille art actuel, à La Pocatière, et Fragment d’histoire, projet de recherche réalisé au printemps 2015 grâce à une bourse de création et de production du programme Première Ovation. Grâce à ces deux projets, la démarche de l’artiste a grandement évolué. Il possède à présent son propre atelier. Il peut donc se consacrer pleinement à sa recherche et à la création de ses œuvres.

La sculpture comme une action publique et populaire.

Changements climatiques prend la forme d’une série d’animaux interagissant avec des éléments propres à l’univers humain, le tout sculpté en bois.

Ce projet peut se percevoir sous plusieurs points : l’aspect visuel du bestiaire réfère à l’enfance, aux contes et aux fables. Dans ce nouveau corpus, les animaux se métamorphosent, et ils ont parfois recours à des objets manufacturés, pour compenser la perte de leur environnement causée par l’activité industrielle. La sculpture est perçue comme un fragment de vécu. Le spectateur possède une mémoire subjective ou encore une capacité à interpréter, selon son expérience passée, les images du présent. L’objet, au-delà de son usage immédiat, devient, au travers du temps, un véhicule de mémoire. Ainsi, avec un fragment d’une histoire où l’intérêt est porté sur l’objet du quotidien, le travail de l’artiste se porte maintenant sur un bestiaire fabuleux. Les animaux sont ancrés dans notre imaginaire parce qu’ils réfèrent à notre enfance, par l’univers du conte et des fables. Mais, ils sont aussi des symboles de notre modernité, comme le rat de laboratoire, et peuvent aussi devenir par culture des archétypes, comme le renard ou le loup. Ces animaux ont un pouvoir subjectif, mais dans ce projet, ils sont avant tout accessibles et ludiques par leurs couleurs ou leurs aspects conviviaux.

Pour ajouter à cet aspect populaire, toutes les étapes du projet sont documentées par des vidéos et des photographies diffusées via Facebook et son compte Instagram @mathieu_gotti.

 

Démarche artistique, résumé de la philosophie sous-jacente

Mes projets interrogent la mémoire territoriale et sociale. Alors, ma pratique est principalement motivée par une recherche contextuelle, dans le but de créer un lien entre l’œuvre, le lieu et le public. Ces trois éléments rassemblés conduisent le spectateur à vivre une expérience sculpturale poétique, l’amenant à se questionner sur l’instantanéité et la durée. Mes sculptures ont un impact social et naturel par les couleurs, les formes ou encore les contextes qu’elles intègrent.

Ma recherche artistique porte sur la notion de mémoire humaine comme empreinte naturelle. Je la considère également sous son aspect dualistique, à la fois sélectif et destructif, car nous sélectionnons les données que nous mémorisons, et, avec le temps, nous oublions certains détails consciemment ou inconsciemment.

Mes projets sont toujours faits à la main par des méthodes à la fois traditionnelles et expérimentales. Ils sont liés à une volonté de réappropriation des procédés de fabrication. L’aspect instinctif du patenteux et son savoir-faire autoproclamé sont un point de départ dans ma pratique. Les matériaux utilisés et leurs transformations créent un aspect unique. Réaliser des sculptures par taille directe, en bois au XXIe siècle, permet de créer un contraste avec notre époque. Ma recherche formelle s’articule autour de l’opposition entre la facture ancienne et la finition industrielle. Les matériaux rustiques ou de seconde main, sculptés ou assemblés par des méthodes traditionnelles possèdent une aptitude à créer un lien avec le spectateur. Ils appellent donc à la mémoire subjective, créant parfois un sentiment de nostalgie. Par opposition, les surfaces au fini industriel, peintes et monochromes, sont propres à l’univers technique et les œuvres sont alors contemporaines.

Mes propositions sont le plus souvent pensées et réalisées pour répondre au contexte des lieux que ce soit à l’échelle sculpturale ou architecturale. Elles sont bien souvent conçues pour leur aspect convivial et accessible pour le plus grand nombre.

Biographie

 Originaire de France, Mathieu Gotti a étudié en Art Visuel à l’École des Beaux-arts de Saint-Étienne. Cette formation est suivie d’une pratique en Europe ponctuée de projets de sculpture in-situ et d’expérimentations en vidéo et photo. En 2006, il décide de venir vivre au Québec. Il entreprend alors des études en métier d’art, spécialité sculpture. Il est diplômé en 2009.

Après ces études, il poursuit une pratique en sculpture. Adepte des projets collectifs, il participe à la fondation de nombreux regroupements d’artistes ; le collectif à gogo (2008 à 2010), le collectif M et M (2010 à 2015), le collectif 3M (2012 à 2015). Ces projets en équipe lui permettent de rencontrer un public très large et de développer un intérêt pour l’interactivité et la médiation culturelle. Ils lui permettent aussi de renouer avec la vidéo et la photographie. En parallèle, Mathieu Gotti réalise en solo des projets en sculpture. Il a pu s’illustrer lors de ces projets : le Zoo du petit Champlain en 2010, Compression Boréal en 2010, Compressions et mémoires en 2012. Sa pratique est récompensée par le prix millionnaire en folie en 2013, programme de soutien à la production remis par l’Œil de Poisson, Centre de diffusion et de production en art actuel au Québec.

bande logo changements climatiques

Coup de coeur francophone : Antoine Lachance et Philippe Brach

Antoine Lachance et Philippe Brach – Une soirée de double calamité !

 

Antoine Lachance est fin prêt à dévoiler son tout premier album Cimetière d’avions. Entre les éclatements de sa Pop-Épique et les moments intenses où il met le feu aux poudres avec sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète exprime son cri du coeur des dernières années.

Philippe Brach vient du Saguenay. Certains persisteront à reconnaitre dans ses chansons le fameux « son du lac ». À vous de voir. Chose certaine, ça a de la mélodie, de l’irrévérence, c’est brut et ça vous sort d’une zone de confort. Les compromis? Très peu pour Brach.

Ne manquez pas ces deux véritables bêtes de scène en spectacle au CCFM !

Le jeudi 1er décembre à 20 h
Billets : 18 $ étudiant, 25 $ adulte
Billets au CCFM, au 204.233.8972 et au 340provencher.com/boutique
S
alle Antoine-Gaborieau

Coup de coeur francophone : Claude Bellefeuille et Antoine Chance

Claude Bellefeuille en 1ère partie d’Antoine Chance – Vous avez bien de la chance !

Claude Bellefeuille est auteur, compositeur, interprète de Winnipeg. Il vous embarque dans son univers musical avec joie et convivialité. Claude s’est prêté à différents styles depuis son aventure musicale. Aujourd’hui, nourri de ses expériences, il vous invite à découvrir ses compositions originales en français.

La sensation belge Antoine Chance a frappé un grand coup avec la sortie de son album Fou, en 2013. Réalisé par le reconnu Renaud Letang, ce disque pop aux mélodies accrocheuses a fait beaucoup de bruit l’autre côté de l’Atlantique, au point où le chanteur-guitariste de 32 ans a été nommé l’artiste de l’année 2015 lors des prix Octaves (l’équivalent de nos JUNOS), dans son pays natal.

Le jeudi 17 novembre à 20 h
Billets : Jusqu’au 30 septembre : 15 $ étudiant, 20 $ adulte
Après le 30 septembre : 18 $ étudiant, 25 $ adulte
Billets au CCFM, au 204.233.8972 et au 340provencher.com/boutique
S
alle Antoine-Gaborieau
Confirmez votre présence sur Facebook 

Coup de coeur francophone : Alexis Normand et Ariane Mahrÿke Lemire

ALEXIS NORMAND ET ARIANE MAHRŸKE LEMIRE – ELLES NE SONT PAS DES COWGIRLS !

Venez découvrir deux albums tout shiny tout neufs. Ceci n’est pas un Western ordinaire. La Saskatchewan et l’Alberta se rencontrent pour dévoiler leurs aurores boréales. Deux artistes qui ont fait beaucoup de chemin, accompagnées de deux musiciens polyvalents, vous chanteront leurs albums à tour de rôle. Sortez de vos foyers, de vos corrals, de vos saloons, et venez voir deux spectacles pour le coût d’un – un two step comme vous ne l’avez jamais vu! Plus Chat Botté que bottes decowboy. Alexis Normand et Ariane Mahryke Lemire vous offrent un double plateau tout à fait révélateur. Deux grandes voix de l’Ouest, un croisement de deux univers, qui retrouvent un centre de gravité commun.

Le jeudi 27 octobre à 20 h
Billets : Jusqu’au 30 septembre : 15 $ étudiant, 20 $ adulte
Après le 30 septembre : 18 $ étudiant, 25 $ adulte
Billets au CCFM, au 204.233.8972 et au 340provencher.com/boutique
S
alle Antoine-Gaborieau
Confirmez votre présence sur Facebook 

 

bande TOUT les logos

Lancement de programmation 2016-2017

Le Centre culturel franco-manitobain est heureux de lancer aujourd’hui sa programmation pour la saison 2016-2017 !

UNE VASTE SÉLECTION MUSICALE

Daran présentera l’univers poétique de son nouvel album Le monde perdu en mêlant sur scène vidéos, dessins et musique. Ce spectacle  est présenté par le CCFM le 14 octobre, en ouverture du festival Cinémental, à l’Occasion de son 25e anniversaire.

D’Antoine Chance en passant par Alexis Normand, Ariane Mahrÿke Lemire, Antoine Lachance et Philippe Brach sans oublier Claude Bellefeuille, un artiste bien de chez nous, le public manitobain pourra voir des spectacles au rythme et aux univers diversifiés qui sauront le faire planer, penser, danser, rêver lors de la série Coup de cœur francophone. Le CCFM lance dès aujourd’hui la prévente des billets, vous permettant d’économiser sur l’achat de vos places !

 

VOS ÉVÉNEMENTS PRÉFÉRÉS SONT DE RETOUR

La Ligue d’improvisation du Manitoba (LIM) est de retour avec le camp d’entraînement les 19 et 21 septembre et le camp de sélection le 23 septembre. Quatre équipes s’affronteront tout au long de la saison, mais une seule équipe remportera la Coupe Canot !

Des activités gratuites auront lieu au CCFM dans le cadre de la Fête de la culture et Nuit Blanche ! Des animateurs vous guideront avec vos enfants à travers l’exposition interactive Lapincyclope et vous pouvez profiter d’une projection gratuite du film L’hermine. Le CCFM s’associe à Cinémental pour la présentation de cet excellent film et vous invite à ne pas manquer le festival qui débutera au CCFM le 12 octobre !

La 31e saison du Mârdi jazz est déjà en cours ! Tous les mardis, de septembre à juin, nous accueillons les grands noms du jazz de Winnipeg et du monde.

Vous pouvez visionner certains des meilleurs films francophones sur nos grands écrans tous les derniers samedis du mois lors de notre série cinéma !

Testez vos connaissances et amusez-vous entre amis dans une ambiance chaleureuse et sans prétention à Quelques arpents de piège, un 5 à 7 animé où rigolades et esprit d’équipe se donnent rendez-vous !

 

DES ACTIVITÉS POUR TOUS LES ÂGES

Le CCFM présente trois spectacles scolaires qui donneront aux jeunes l’occasion de participer à des activités qui touchent divers médiums artistiques tout en développant leur capacité d’autonomie et leur créativité, dont Krystine : Aujourd’hui c’est ma fête, La grande étude et Anne-Lune et le grand jeu enviro-fruit.

Le CCFM, avec l’appui de la Fédération des parents du Manitoba (FPM), vous invite avec vos enfants à découvrir Lapincyclope, la toute première exposition conçue spécialement pour les enfants présentée au CCFM! L’artiste Jonathan Plante invite les jeunes à découvrir les mystères de la perception visuelle et le fonctionnement de la vision sous diverses formes à travers l’histoire d’un sympathique lapin dans un univers ludique et interactif.

Le CCFM, reconnu comme maison de la culture et carrefour de la vie culturelle en français au Manitoba, invite tous les publics à adopter le thème de cette année « CE SOIR JE SORS » et à utiliser le mot-clic #cesoirjesors.

Tous les détails de la programmation sont disponibles sur le site web du CCFM. Visitez le ccfm.mb.ca pour faire vos choix de spectacles et événements.

Le CCFM désire remercier ses partenaires, collaborateurs et bailleurs de fonds qui ont contribué à la réalisation de cette belle programmation pour la saison 2016-2017.